Nouveau cinéma à Andernos: le bon plan !

Une "autostrada"  s'ouvre devant " La Dolce Vita "... Une étape importante s'est accomplie vendredi 15 septembre, avec l'autorisation donnée à Jean-Yves Rosazza, maire d'Andernos-les-Bains pour signer la promesse à bail à construction d'une durée de cinquante ans de l'espace culturel cinémas-spectacle au profit de la société Les Cinémas du Nord Bassin (SCNB), portée par le réseau régional occitan Véo-Cinémas.

Ce dossier débattu par les élus andernosiens donne un tour décisif à un projet qui - au contraire d'autres initiatives plus anciennes - n'aura pas connu jusqu'à présent d'avanies majeures...

Concrètement, les travaux pourraient débuter ces prochains mois sur l'emprise de l'ancien stade Marcel-Despagne (on évoque le mois de janvier), situé au coeur d'Andernos-les-Bains, à proximité des halles.

Il s'agit d'un complexe de quatre salles, pour une capacité totale de 637 places.

Singularité, l'une des salles sera dédiée aux spectacles vivants. L'accord entre la municipalité et la société Les Cinémas du Nord-Bassin spécifie en effet l'acquisition de cette salle pour la somme de 1,760 M €, mais en échange de sa jouissance et louée par ailleurs à la SCNB pendant les périodes de non-utilisation.

Enfin, le bail à construction prévoit un loyer annuel

de 3000 € pour la location du terrain constructible. 

Une incertitude subsiste cependant: l'existence d'un recours devant la Cour administrative d'appel de Bordeaux introduit par les tenants d'un projet concurrent à Arès, visant la décision favorable de la commission nationale d'aménagement cinématographique, délivré en décembre 2015 pour l'exploitation de l'établissement "La Dolce Vita". Un recours qui ne vise cependant pas la construction du complexe andernosien.

 

 

Le nouveau complexe culturel sera édifié en lieu et place de l'ancien stade Marcel-Despagne à Andernos-les-Bains. Photo M.M.
Le nouveau complexe culturel sera édifié en lieu et place de l'ancien stade Marcel-Despagne à Andernos-les-Bains. Photo M.M.

Un cinéma très attendu

Les concepteurs du projet ont bon espoir de voir se lever ce dernier obstacle administratif dans un délai proche, vraisemblablement au cours du premier trimestre 2018. 

En tout état de cause, les cinéphiles du Nord-Bassin ne pourront que se réjouir de la création de "La Dolce Vita". Longtemps contenue à la seule programmation de la salle du "Rex" à Andernos-les-Bains, l'offre s'étoffera grâce à un équipement aux normes, une palette de films élargie, des horaires aménagés, et ce qui ne gâte rien,  un accueil modernisé. La "dolce vita" garde aussi quelques bons côtés...

 

 M.M.