Quatre bonnes raisons d'aimer le cinéma italien

1. La preuve par neuf

La troisième édition du Festival du film italien est proposée  par l'association France-Italie Aquitaine du 13 au 18 mars à Andernos-les-Bains. Elle réserve de belles surprises.  Neuf films  sont présentés, tous en version originale sous titrée. Avant-premières et projections inédites (en France) offrent un concentré de la vitalité actuelle du cinéma italien.

2. Du drame à la comédie

C'est le reflet d'un cinéma italien qui a plongé ses racines (et son inspiration) dans un terreau social riche de ses contradictions mais  si représentatif d'une Italie partagée entre ombre et lumière.

De la comédie  dramatique au thriller, le cinéma transalpin offre cette année une palette colorée, mais parfois sombre.  "Se Dio Vuole"  en ouverture ( mardi 13 mars, 20 h 45) sonne comme une incantation aux réjouissances. Eduardo Falcone signe une sorte d'invite à la délectation, portée par d'excellents acteurs - dont un certain Alessandro Gassmann - embarqués dans une histoire mâtinée de laïcité et de catholicisme. Bref, c'est l'Italie!

   

3. Des inédits

"L'Ora Legale". Une comédie populaire signé par - et avec -  Salvatore Ficara et Valentino Picone. Le duo comique se transporte en Sicile, où les promesses électorales n'engagent souvent que ceux qui les profèrent. Sauf qu'en  la circonstance, le nouveau maire élu pour faire face à la corruption érigée en système, entend tenir ses engagements de campagne et les faire respecter.

  • Jeudi 15 mars. 20 h 45.

"Tutto Quello Che Voi". Une comédie dramatique de Francisco Bruni qui retrace la rencontre entre un vieux poète érudit et un jeune homme, sans diplôme, ni travail qui l'accompagne au soir de sa vie. Un tendre divertissement pour mémoire...

  • Vendredi 16 mars. 20 h 45.

"Finche c'e' Proscetto. C'Esperanza".  Un policier bon enfant de Antonio Padovan (dont la venue est pressentie à Andernos, lors de la projection) tourné dans la campagne vénitienne, assombrie par la mort inexpliquée d'un comte, vigneron et écologiste.

  • Dimanche 18 mars. 17 h.

4. En avant-premières

" 7 Minuti". Un thriller psychologique de Michele Placido. Pour préserver leur emploi, les ouvrières d'une usine textile rachetée par une multinationale, doivent-elles consentir à la réduction de sept minutes. Mais jusqu'à quel point iront leurs concessions ?

  • Mercredi 14 mars. 17 h 30.

"Une Questione privata". Les frères Taviani retracent un triangle amoureux sur fond de guerre.

 

  • Samedi 17 mars. 17 h 30.

Festival pratique

Du 13 au 18 mars 2018, salle Le Rex, 202, boulevard de la République à Andernos-les-Bains.

 Prix de la place: 5,50 €. Tarif réduit: 4 € (moins de 14 ans). Pass Festival: trois séances: 15 €.
Six séances: 27 € (à retirer au cinéma).
Le programme complet sur www.france-italie-aquitaine.fr.